TERMES DE REFERENCE

Evaluation du projet

« FANDIO » : FifidiananaANtoka ho an’ny Daholobe, Ifantenana Olombanona ou Elections garantes de l’intérêt de la Majorité, permettant la sélection de candidats intègres

Contexte :

Madagascar fait partie des pays qui sont confrontée à la corruption de manière chronique, qu’elle soit petite ou grande. Partant de ce constat, les processus électoraux précédents quelles que soient leurs catégories (présidentielles et législatives, communales, sénatoriales, …) ont toujours été émaillées de mauvaises pratiques, de fraudes et de corruptions. Celles-ci sont en grande partie causées par un cadre législatif déficient et/ou l’inapplication des lois déjà existantes notamment en matière de financement des partis politiques et des campagnes électorales qui est la principale source de la disparité des moyens dont disposent les candidats, avec pour certains, des moyens pharaoniques quasiment indécents face à la pauvreté de la population.

Selon la Constitution actuelle, des élections présidentielles doivent avoir lieu en Novembre 2018 et les élections législatives devraient se tenir en Février 2019.

Malheureusement, le contexte de la tenue de nouvelles élections est marqué significativement par un déficit de confiance de la population (dont l’électorat) dans un processus électoral crédible.  L’offre politique actuelle est défaillante sur le plan des aspirations de la population, et plus particulièrement pour respecter des normes de conduite dignes d’un processus électoral crédible et des élections acceptées par tous, source de paix et de bonne gouvernance.

Le projet FANDIO « Fifidianana ANtoka ho an’ny Daholobe, Ifantenana Olombanona ou Elections garantes de l’intérêt de la Majorité, permettant la sélection de candidats intègres » financé par l’Union Européenne, a pour objectif général de renforcer le rôle de la société civile dans la lutte contre la corruption et les mauvaises pratiques, la transparence et la redevabilité dans le cadre du processus électoral.

Plus spécifiquement, le projet vise à :

  • Promouvoir l’effectivité du cadre juridique des élections et la performance des institutions électorales ;
  • Renforcer la veille citoyenne dans la lutte contre la corruption et les mauvaises pratiques dans les élections en coopération avec les autres acteurs;
  • Éclairer le choix des candidatures compétents et intègres.

Après les 15 mois de mise en œuvre du projet FANDIO, une évaluation est requise pour évaluer les changements induits par le projet notamment sur les points suivants :

  • le cadre politique, juridique et institutionnel électoral plus favorable et incitatif pour la tenue d’élection intègre
  • des conditions socio-économiques améliorées
  • le capital productif ou les transferts de compétences en matière de veille citoyenne dans le cadre du processus électoral

Objectifs :

L’évaluation a pour objectif de renseigner les indicateurs du projet et de mesurer les effets et impacts induits par le projet selon les cinq critères du Comité d’Aide au Développement (CAD)suivants :

  • Pertinence
  • Efficacité
  • Efficience
  • Durabilité
  • Impacts

Avec une attention particulière à la dimension genre et la valeur ajoutée par le projet.

Résultats attendus :

  • Les effets et impacts du projet sont évalués
  • Les acquis du projet sont capitalisés
  • Des recommandations sont formulées pour la pérennisation des actions et changements induits par le projet

Envergure de la mission :

L’évaluation couvrira les zones d’intervention du projet FANDIO à savoir les 7 régions suivantes :

  • Analamanga
  • Amoron’i Mania
  • AtsimoAndrefana et Androy (dsitrict de Bekily)
  • Atsinanana
  • Boeny
  • Sava

Durée de la mission

La mission d’évaluation se déroulera en deux étapes qui dureront un (01) mois au total.

Méthodologie

Pour cela, la méthodologie à adopter sera la suivante :

  • une analyse de la base documentaire du projet
  • une évaluation participative auprès de bénéficiaires et des principaux acteurs électoraux à travers des entretiens au niveau central pour l’évaluation pré-finale
  • des visites et enquêtes sur terrain au niveau des régions d’intervention du projet pour l’évaluation finale
  • une restitution du projet de rapport d’évaluation

Activité à entreprendre

L’évaluation se fera en deux étapes :

  • une évaluation pré-finale sur les activités du projet pour la période de mars 2018 à décembre 2018 ;
  • Et une évaluation finale pour toutes les activités du projet jusqu’au mois de Mai 2019.

L’évaluation consistera à :

  1. mesurer ce qui a été fait pendant les 15 mois de mis en œuvre du projet, c’est-à-dire mesurer le niveau d’atteinte des résultats et des objectifs fixés;
  2. vérifier les moyens déployés pendant le projet ayant contribué à l’atteinte des résultats et objectifs obtenus à savoir les ressources matériels, humaines et financières mobilisées;
  3. capitaliser les acquis du projet en mettant en exergue les bonne pratiques, les points à améliorés et les leçons apprises sur les pratiques à abandonner;
  4. formuler des recommandations sur la suite envisageable des actions pour une pérennisation;
  5. recueillir et faire une synthèse des données ayant trait à apprécier les produits obtenus,
  6. préparer la restitution finale aux bénéficiaires et proposer la clôture définitive du projet.

Livrables

A l’issu de ses prestations, le consultant sera tenu de fournir les livrables suivant conformément aux délais sous-mentionnés:

Au début de la mission :

  • Une méthodologie et chronogramme détaillés de mise en œuvre concertés avec l’équipe du projet

En début mars 2019 :

  • Un projet de rapport d’évaluation intermédiaire qui sera soumis et discuté avec l’équipe de projet à la fin de l’évaluation pré-final
  • Un rapport d’évaluation intermédiaire avec les recommandations

En début juin 2019 :

  • Un projet de rapport d’évaluation final qui sera soumis et discuté avec l’équipe de projet à la fin de la mission d’évaluation
  • Un rapport d’évaluation final avec les recommandations

Il demandé au consultant de consigner une analyse du dégrée d’appropriation des actions par les bénéficiaires et les partenaires concernés et d’émettre des recommandations y afférentes.

Les rapports doivent être rédigés en français et présentés en cinq (05) exemplaires en version imprimée et une version électronique.

Profil

Consultant ou groupe de consultants:

  • Détenteur d’un diplôme universitaire en sciences sociales, droit, développement local ou autre domaine pertinent
  • Plus de cinq (5) années d’expérience dans le domaine d’évaluation, de suivi et monitoring et mis en œuvre de projets;
  • Ayant une connaissance du processus électoral et de son contexte à Madagascar.
  • Maîtrise de la Gestion du Cycle de Projet et de l’approche du cadre logique selon les procédures de l’Union Européenne
  • Sensibilité à la cause de la Société Civile et adhésion aux engagements éthiques
  • Très bonnes capacités rédactionnelles (rapports, dossier de projet, manuels de formations, etc.)
  • Maîtrise de la langue française
  • Ayant une expérience dans une mission similaire est un atout.

Procédures de soumission

Le consultant devra fournir :

  • Une offre technique mentionnant la compréhension du mandat, l’approche méthodologique et un calendrier de mise en œuvre
  • Une offre financière détaillant les coûts de réalisation de la mission : honoraires, débours pour les descentes sur terrain.

L’offre technique et financière sera déposée en deux exemplaires au projet FANDIO, Bâtiment Ex-CiteAmbatonakanga et envoyée par courrier électronique aux adresses suivantes : ravintsara.ong@gmail.com et fandio.contact@gmail.com  au plus tard le vendredi 01 février 2019.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Commenter
Veuillez entrer votre nom