Organe de suivi

COMITE PARITAIRE POUR LA CHARTE
Quatrième suivi du respect de la Chartesur la période du mercredi 31 Octobre à ce jour (15 Novembre 2018)

COMMUNIQUE

Soucieux
de son devoir de redevabilité envers la population, le Comité Paritaire pour la
Charte poursuit son suivi sur le respect de la Charte, par le biais des trente
(30) engagements, avant, pendant et après l’élection. Il englobe cette
fois-ci la campagne, le jour du scrutin et après le scrutin.

Cependant, le
Comité Paritaire pour la Charte tient tout d’abord à remercier toutes les
parties prenantes – institutions, candidats, partis politiques, administration
électorale, mais surtout les électeurs et l’ensemble de la population malgache,
pour la tenue du premier tour de l’élection présidentielle le 7 novembre
dernier. Malgré les nombreuses imperfections enregistrées, les incidents
rapportés, les frustrations des uns et les doléances des autres, nous avons pu
relever ce premier défi ensemble dans un relatif apaisement.

A l’instar des précédents, le Comité continue de puiser ce
quatrième suivi des mêmes sources d’informations dont le recoupement a été fait
de manière rigoureuse :  

  • Médias : presse écrite et audiovisuelle et réseaux sociaux
  • Appels sur les numéros verts du projet FANDIO
  • Signalements provenant des démembrements de chaque entité
    du comité
  • Plateforme d’alertes précoces du projet  PEV : www.alerte.pevmadagascar.eu
  • Activités des entités composant le Comité Paritaire pour
    la Charte, dont l’Initiative pour la transparence financière par TI IM close le
    31 Octobre 2018
  • Sera inclus cette
    fois-ci, le rapport préliminaire de la MOE (Mission d’Observation Electorale)
    de l’UE (Union Européenne)

Seront mis particulièrement en exergue les candidats
signataires ; mais en même temps, le suivi porte aussi sur les autres candidats.
En effet, du respect des règles du jeu
par tous les candidats, dépendent l’apaisement et l’intégrité du processus
électoral, sources principales de confiance pour l’électeur.

Ont été constatés :

Faits
positifs montrant le respect de la Charte ou une bonne conduite

Engagement(s) concerné (s) Candidats concernés
5. Informer le public sur le montant, la nature et la provenance des fonds de campagne Candidats signataires de la Charte
8. RABARY Andrianiaina Paul
23. RADILOFE Mamy Richard Candidats non signataires de la Charte
3. RANDRIAMANANTSOA Tabera
4. RASOLOFONDRAOSOLO Zafimahaleo dit Dama
19. BERIZIKY Jean Omer
29. ZAFIVAO Jean Louis
22. Respecter le verdict
des urnes
8. RABARY Andrianiaina Paul,
signataire de la Charte

Faits montrant le
non-respect de la Charte ou comportements négatifs

Engagements
concernés
Candidats concernés
PERIODE DE CAMPAGNE ELECTORALE
7. Privilégier
les débats d’idées constructives et réalistes plutôt que les
divertissements ;
Candidat non signataire de la Charte
13. RAJOELINA Andry Nirina  
9. Bannir  toutes formes de corruption, en particulier
l’achat de votes et de conscience en contrepartie de distribution de
biens et d’argent ;

Candidat signataire de la Charte 12. RAJAONARIMAMPIANINA  R. Hery Martial.
Candidats non signataires de la Charte
4. RASOLOFONDRAOSOLO Zafimahaleo dit Dama
13. RAJOELINA Andry Nirina  
10. Ne pas utiliser directement ou indirectement les avantages,
les moyens et pouvoirs provenant de l’Etat, de ses démembrements ou de toute
autre structure publique ou para publique
 
Candidat signataire de la
Charte

12. RAJAONARIMAMPIANINA  R.
Hery Martial.
 
12. Tenir un langage modéré, non agressif et garder un comportement respectueux de notre culture;   Candidat signataire de la Charte 12. RAJAONARIMAMPIANINA  R. Hery Martial.  
Candidats non signataires de la Charte
13. RAJOELINA Andry Nirina
25. RAVALOMANANA Marc
JOUR DU SILENCE
Non-respect flagrant de la loi le jour du
silence pour conduite de propagande, 06 Novembre
13. RAJOELINA Andry Nirina
32. RABARIHOELA Bruno
JOUR DU SCRUTIN
16. Ne
pas manipuler, intimider, corrompre les agents électoraux, les
délégués des Partis, candidats concurrents ou les électeurs, par quelque
moyen que ce soit ;
Candidat non signataire de la Charte
13. RAJOELINA Andry Nirina  
APRES LE SCRUTIN
21. Nous interdire la publication et la
proclamation des résultats issus de sources non officielles afin de préserver
un climat d’apaisement ;
Candidats non signataires de la Charte
13. RAJOELINA Andry Nirina
25. RAVALOMANANA Marc
22. Respecter le verdict des urnes 25. Privilégier la culture de dialogue et de médiation ;
26. Recourir aux juridictions compétentes pour tout contentieux et autres contestations ;  
Candidat signataire de la Charte 12. RAJAONARIMAMPIANINA R. Hery Martial.
Candidats non signataires de la Charte

3. RANDRIAMANANTSOA Tabera 13. RAJOELINA Andry Nirina
25. RAVALOMANANA Marc
34. MAILHOL André Christian Dieudonné

En attaché, le relevé des faits (sous Excel) montrant les engagements non respectés ou les mauvaises conduites, avec les détails des agissements, le nom des candidats concernés ou les auteurs.

Le Comité paritaire remettra en
temps opportun à la CENI, et en en avisant les médias et le public, le rapport
détaillé de l’ensemble des violations de la Charte constatées depuis son entrée
en vigueur pour que les poursuites et autres sanctions correspondantes soient
engagées.

Félicitations du Comité Paritaire pour la Charte

Le Comité Paritaire
pour la Charte félicite chaleureusement les candidats RABARY Andrianiaina Paul, RADILOFE
Mamy Richard, RASOLOFONDRAOSOLO Zafimahaleo dit Dama, BERIZIKY Jean Omer, ZAFIVAO
Jean Louis et RANDRIAMANANTSOA Tabera pour avoir joué le jeu de la transparence
sur leurs financements. C’est une grande première dans le cadre des élections
présidentielles :   leurs noms méritent d’être cités en exemples
pour que soient pérennisées  ces bonnes
pratiques de transparence favorisant les intérêts du pays.

Le Comité salue aussi l’humilité et le caractère pacifique
du candidat RABARY
Andrianiaina Paul (9) qui, tout en reconnaissant le peu
de voix qu’il a obtenues,  exhorte ses
compétiteurs à respecter le verdict des urnes et à ne pas être une source de
conflits et de crise qui serait catastrophique encore pour Madagascar.

De tout ce qui
précède et considérant la situation actuelle, le Comité Paritaire:

  • Lance un appel général à l’apaisement,
    dans l’attente des résultats du premier tour des élections. Il faut à tout prix
    éviter de verser dans des invectives et contestations stériles qui risquent de
    générer une nouvelle crise ;

  • Exhorte les 36 candidats à respecter le peuple Malagasy et les électeurs. Les manipulations de l’opinion publique concernant d’éventuelles irrégularités doivent immédiatement cesser. Les candidats ont eu l’opportunité de placer des délégués dans les bureaux de vote, et donc de disposer de PV de première main.
    Les candidats doivent se rappeler que les élections ne tournent pas seulement autour de leurs personnes, mais qu’elles constituent un enjeu pour l’ensemble de la population malagasy. Il est impératif qu’ils s’abstiennent de toute tentative de sacrifier cette population sur l’autel de leurs egos et de leurs ambitions politiques respectives.

  • Finalement, appelle toutes les parties
    prenantes à respecter les lois et les recours légaux en vigueur.

Tâchons, chacun en ce qui nous concerne, d’être des vecteurs
de Paix et de Démocratie, plutôt que des agents d’un nouveau chaos dont le pays
ne se relèvera pas
.

Suivi du respect de la
Charte, ce 16 Novembre 2018

LAISSER UN COMMENTAIRE

Commenter
Veuillez entrer votre nom